Jeudi 18 mai, Inaativ était invitée par Trajectoires, le Club d’entreprises du Sud-Gironde, pour co-animer avec Corine Petton un atelier sur l’utilisation professionnelle de Facebook.

Voici les grandes lignes de l’intervention de Vincent, consultant webmarketing au sein de l’agence.

Les ravis et les déçus par Facebook

Les TPE et PME sont de plus en plus présentes sur Facebook et nous pouvons tirer un premier bilan de leurs expériences. Ainsi, on constate deux types de réactions en fonction de leurs résultats : d’un côté on retrouve les ravies et de l’autre, les déçues.

Les entreprises ravies font part de leurs retours positifs : « grâce à Facebook, je fais connaître mes produits (ou mon magasin) à des personnes qui ne le connaissaient pas, je garde un lien avec mes clients, je mets en place des actions de fidélisation, je réalise même des ventes grâce à Facebook… »

Les entreprises déçues rencontrent des difficultés : « j’ai du mal à avoir des fans, je n’ai aucune réaction à mes publications, j’ai l’impression de parler dans le vide, je n’ai aucun impact sur mes ventes… »

En analysant les pages Facebook des entreprises ravies et des déçues, on peut facilement identifier les mêmes bonnes pratiques pour les unes et les mauvaises, pour les autres.

Le plus souvent, les pages des déçues sont peu animées. Les publications sont sans grand intérêt pour les internautes ciblés et ne respectent pas la « culture Facebook » (longueur du propos, absence de visuel attractif, tonalité austère ou très commerciale…).

Dans un contexte où les fils d’actualités des internautes sont encombrés par des centaines de publications et que la visibilité organique devient de plus en plus faible, il est donc normal que ces pages ne trouvent pas leur public.

De la visibilité à l’engagement

La page Facebook d’une entreprise doit être pensée comme le média de l’entreprise :

  • On commence par cibler une audience
  • On formalise sa ligne éditoriale (les sujets, les thématiques, la tonalité, la fréquence…)
  • On détermine un plan de communication pour faire connaître ce média
  • On diffuse des contenus que l’on réajuste selon les réactions

Il est important de comprendre que le succès de votre page Facebook résidera dans l’engagement qu’elle va générer. Nous avons identifié 9 niveaux d’engagement que nous expliquons dans cette infographie.

Pour générer de l’engagement, vos publications devront susciter l’envie de commenter, de partager, de cliquer pour aller sur le site web, de venir en magasin… Ce sont les partages et les commentaires des internautes qui vont relancer la visibilité de votre publication et l’aider à toucher un nouveau public qui ne vous connaît peut-être pas.

La qualité du visuel, de l’accroche et la pertinence du propos impactent directement le niveau d’engagement des internautes.

Conditions de réussite d’une publication sponsorisée

Pour augmenter votre visibilité, Facebook vous permet de booster vos publications en vous garantissant de toucher un maximum de fans et de leur amis. Mais surtout, il permet de travailler une audience ciblée.

Avant de vous lancer, voici les conditions à réunir pour optimiser au mieux votre campagne :

  • Affiner l’audience afin de ne toucher que les personnes vraiment concernées par votre message. N’hésitez-pas à approfondir au maximum les critères démographiques, géographiques et les centres d’intérêts
  • Travailler les publications : c’est la qualité du visuel et de l’accroche qui va interpeller, retenir l’attention de l’internaute et c’est le fond du message (le contenu) qui va lui donner envie de s’engager
  • Optimiser les pages de destinations : Souvent, la publication boostée va renvoyer vers une page de votre site Internet. C’est sur cette page que va se jouer la transformation finale (l’internaute devra vous contacter, vous appeler, télécharger un document…). Cette page doit être travaillée avec soin : est-elle responsive design ? Est-elle bien rédigée ?…
  • Suivre et analyser les statistiques sur Facebook et sur le site web, pour mesurer les résultats et réajuster si besoin

Tout au long de l’intervention, Vincent a illustré ses propos avec des exemples de bonnes pratiques issues de TPE (un photographe, un bar-restaurant, un organisateur d’évènements et une coiffeuse).

Ressources pour approfondir